Archives du mot-clé La fin d’un amour

Le DROIT DE NE PLUS AIMER

Ma cousine m’a écrit hier soir. Elle est  dégoûtée,  dépitée,  déçue, démoralisée et brisée. Cet homme avec qui elle pensait construire sa vie ne partage pas les mêmes rêves qu’elle, ni les mêmes objectifs de vie. En colère,  frustrée et amère,  elle me confie  sa douleur, une plaie béante au  cœur. Je connais trop bien cette sensation de fin du monde où notre existence semble s’écrouler et nos plans tels un  château de cartes détruit par le vent sont éparpillés au sol.  Il (son désormais ex) m’a humilié et ridiculisé devant ma famille et la sienne assène –t-elle avec amertume et colère. 

               Je réfléchis à ce que je pourrais lui dire pour la consoler. En mon fort intérieur j’ai envie de lui dire une seule chose : une personne peut arrêter de nous aimer et cela ne fait pas d’elle un monstre où une mauvaise personne. Le privilège de la maturité, de l’expérience et des chagrins : j’ai appris que l’amour ne se force pas. Certes il s’entretient, se construit  et grandit mais seulement s’il existe une graine.  Mais il peut arriver, qu’il grandisse et s’arrête un jour. Dans la souffrance, j’ai réalisé que les gens pouvaient arrêter de m’aimer tout autant que je pouvais  arrêter de les aimer. « Happily ever after » formule erronée qui a induit en erreur des générations d’amoureux en les guidant aveuglément vers un chemin de rêves et d’espoirs brisés par une réalité pénible. On nous  a tellement appris à vivre à travers l’amour des autres que sans cet amour on pense être détestable.Erreur. Nous existions avant cet amour et nous existerons après.      

               Une personne a le droit de ne plus nous aimer et cela ne diminue en rien notre valeur, on ne brille pas moins parce que quelqu’un ne nous aime plus  et on ne doit pas arrêter de savourer la vie juste à cause d’une histoire d’amour interrompue. Arrêter d’être aimée ce n’est pas la fin d’une vie. Certes c’est déchirant et déprimant  mais souvent je pense que ce sont plus nos égos que nos émotions qui sont blessés. 

               Nous avons été conditionnés pour attendre cet amour de l’autre et des signes standards nous ont été  enseignés : battements de cœur effrénés, émotions complexes et désordonnées, désorientation et complicité amoureuse.  Ces moments où l’on se retrouve dans l’autre : miroir où pièce manquante de notre puzzle existentiel. Et là ce sont des longues périodes d’échanges intenses, des heures passées à se raconter intimement, des bonjours et des bonnes nuits romancées, des conversations exaltantes et même de belles disputes où incompréhension et désir de réconciliation se mêlent.  Ah c’est donc ça l’amour ? Deux âmes qui se retrouvent et se reconnaissent. On se met alors à concevoir la  vie à deux, de voyages merveilleux loin du quotidien, d’enfants qui nous ressembleraient, d’union fastueuse, de projets communs. On s’idéalise mutuellement et on refuse de voir l’autre imparfait. Si je l’aime et qu’il ou elle m’aime c’est que nous sommes parfaits l’un pour l’autre.

               Chemin faisant, pour certains quelques jours intenses, pour d’autres des mois de découvertes  et même des années de vie commune, on se réveille un matin. Ce jour fatal où l’autre nous a tourné le dos, quand nous même nous cherchons à partir loin de cet amour mourant. Ne plus aimer où ne plus être aimé ne transforme pas la personne qui n’aime plus  en un monstre sans cœur. C’est juste un humain qui a terminé son chemin avec nous. La vie doit  continuer avec nous-même.  Effrayante perspective pour beaucoup d’entre nous. Se retrouver seul sans l’autre. Devoir exister en dehors de l’idée de couple. Ce n’est pas la fin du monde ! Mais plutôt une opportunité de faire l’expérience de soi, de son malaise. C’est un moment d’intimité avec soi qui va nous grandir et nous rappeler que nous avons tant besoin de nous même avant de vouloir un Autre .

               C’est ainsi que je compris que ne plus m’aimer ne me diminuait en rien  mais c’était au contraire une chance pour grandir et me construire pour devenir la personne que je dois être, prête à accueillir avec sérénité les belles opportunités qu’offre la vie. 

               Certaines histoires d’amour doivent se terminer et ce qui compte c’est d’en sauvegarder les beaux souvenirs et les douces sensations.

 « Be Empowered because you are powerful »

 ©Naboulove

17/10/2018