Archives pour la catégorie African women sexy secrets

Spice it up!™

Sexy goes far beyond the bedroom, in my country & in Africa, it starts with the food, whether you like it or not, as it may sound old fashioned & cliché. A large majority of men –Even Scandinavian ones- will find you hot & feminine when you trade your attaché case your with an apron. It is a fact that the contemporary fast life & multiple obligations you are entitled to as a “modern woman” don’t allow you that “free cooking” time. But please, don’t give up, organize your cooking time as you would organize your filing cabinet, & make the space. What I recommend is to establish a weekly routine of making a special dish for your man by yourself. And when I say “special” , I don’t mean complicated. In that case special= exotic & appealing.
Don’t be afraid to excite his taste buds with new spices, by inventing new flavors through creative combinations. A simple or traditional dish can be a whole different experience introducing another cooking oil (olive, sesame) or introduce a fresh grated ginger root etc. .
Explore the infinity & variety of various cuisine & revisit classic dishes such as a steak or barbecue chicken using different seasonings. Don’t hesitate to go to Indian, Chinese , arabic or African shops to buy new spices . Indian food stores have lovely premixed spices (garam masala) , chutneys , curries that are easy to use and will bring a different flavor to your simplest dish.
Chinese seasonings such as nuoc mam or soy sauce can add up a flavor to any soup or salad dressing. Buy premade chili paste & put it on the side , to heat it up.
Soul foud or Jamaican food offer a great range of sexy & spicy experiences. So do not hesitate & browse the internet for the yummy recipes of cajun seasonings or Jamaican oxtail . African food stores will provide you with « jumbo » or « maggi » cube , that you can easily grind with black pepper, onion, & garlic , French mustard, a little bit of oil & season your meat or chicken. Look for the easy & tasty recipe of Senegalese yassa. It’s a pure delight: chicken seasoned with mustard & lemon, cooked in a onion stew. Cook your rice with coconut milk or color it with saffron, or make it smoked turkey djollof rice – all you need is a small piece of smoked turkey, a bit of onions & tomato paste. You fry everything with a bit of maggi , for few minutes , then add to water to cook your rice .
Do not make dessert complicated, nicely cut exotic fruits , cut them nicely, sprinkle with a bit of cinnamon & serve them to your man. Buy readymade « Bissap » or « Ginger » juice or make it yourself. Hot Drinks: Ginger, or mint green tea (traditional Senegalese Ataya). Possibilities are endless, only you know what he likes the most to eat & can cook it differently to go for a culinary journey. The way you present your food is as important as the way your dish tastes , so choose a nice tablecloth ( a well ironed nice piece of cheap white , colored brocade or cotton),dispose a few unscented color candles , nice plates ( plain white makes a nice table), Don’t ever put a plastic bottle on your table, it’s a sin! Make your own fruit cocktails & mix them with his favorite drink. In short be adventurous in your kitchen & on your table. Serve him yourself, cherish him, and anticipate his smallest needs. Don’t hesitate to feed him even if it’s just a spoonful. This is all about caring & loving your man
as a woman, nothing to do with being stupid or fool. You are a woman so act like one. Don’t hesitate to buy books, visit food stores, or browse the internet but this year surprise him, take your time & Spice it up Naboulovers!!! He will look at you differently & will find you even more sexy than if you were walking with a sexy bethio , & binbin. Watch this space, I will put few recipes during the year to help you enhance your table.
Xoxo. Naboulove©.

« Casser le lit » par Franck SALIN

Sexualité : les recettes secrètes de Fati « Casser le lit »
Rencontre avec Hadja Fati, spécialiste des aphrodisiaques traditionnels du Niger

Au Salon international de l’artisanat pour la femme (SAFEM), qui se déroule cette semaine à Niamey, il est un stand qui ne désemplit pas. Jusqu’à la nuit tombée, les clientes se pressent dans la petite échoppe de Hadja Fati dite « Casser le lit ». La jeune femme, qui pratique la médecine et la pharmacopée traditionnelles du Niger, a une spécialité très recherchée : la fabrication d’aphrodisiaques.
________________________________________
Dans les bidons, bocaux et bouteilles qui encombrent « Le secret de la femme », l’étroit stand de Hadja Fati, quantités de poudres, liquides et autres mixtures. Aux femmes qui viennent lui confier leurs tracas et attentes, elle en explique les vertus : « la poudre verte olive, il faut la boire avec du miel, à 20 heures. Avec ça, ton mari te sent bon comme du miel. La poudre noire, par contre, ça fait pleurer l’homme ! » Sur la composition de ses produits, elle reste très vague. « Il y a des plantes du Niger, et d’autres d’ailleurs, comme l’Arabie saoudite, l’Algérie, le Nigéria, explique-t-elle, mais pour la plupart on les trouve ici. » Des fabrications qu’elle garantit 100% naturelles, héritées d’un savoir qu’elle tient de sa famille, transmis de génération en génération. « Quand j’étais petite, j’aidais ma mère à piler les plantes, se rappelle-t-elle. Nous sommes originaires de Zinder, dans l’Est. Tu sais, là-bas, on est très forts dans ça. » Et lorsqu’on lui demande d’expliquer pourquoi l’on doit consommer telle médication à telle heure et pour quelles raisons il faut l’associer à un produit plutôt qu’un autre, elle se trouve très surprise et répond qu’elle ne fait que répéter ce qu’on lui a enseigné. Puis elle rappelle que les « médicaments des blancs » ont eux aussi leur posologie.
« Kiriagadou ! », s’exclame un passant, lorsqu’il arrive à proximité du stand de Hadja Fati. La jeune femme, qui n’est pas peu fière de sa renommée, explique que « kiriagadou » veut dire « casser le lit » en haoussa, l’ethnie dont elle est issue. A 35 ans, elle dit être connue dans plusieurs pays d’Afrique de l’Ouest, du Nord et jusque dans la péninsule arabe. C’est d’ailleurs lors de l’un de ses voyages au Burkina Faso, à Bobo-Dioulasso, il y a trois ans, qu’elle a hérité de son surnom. « Une dame a acheté chez moi, raconte-t-elle. Le lendemain, elle est venue, elle m’a dit : « Toi là, tu as fait casser le lit !  » Et depuis ce jour, on m’appelle Fati « Casser le lit ». »
Une affaire qui marche
Ce succès n’est pas sans lui causer quelques soucis. Son mari ne voit pas d’un très bon œil qu’elle soit une spécialiste de la sexualité. Lorsqu’on lui demande s’il est possible de la prendre en photo, elle hésite : « Mon mari ne veut pas ». Puis finalement, elle accepte car, de son côté, elle assume ses activités. « Mon mari, ça le dérange parce qu’il est jaloux, estime-t-elle. Il est tout le temps collé à moi. Et sa famille ne m’aime pas, parce qu’elle pense que je l’ai « grigrisé ». » Mais ces petits inconvénients, elle s’en accommode, car son commerce rapporte. « Ca marche très bien, déclare-t-elle. J’ai même acheté une villa grâce à ça, et bientôt une voiture inch’allah. » La raison de ce succès ? La qualité de ses produits, répond Khadija, 27 ans, l’une de ses clientes. « Moi, j’ai tout essayé. Elle m’a cassé trois lits ! », s’exclame-t-elle. Fati, flattée, ne peut s’empêcher de relater une histoire qui lui est arrivée récemment. A l’une de ses riches clientes, qui se plaignait que son mari ne criât jamais pendant l’acte, elle a vendu l’une de ses mixtures : l’Eau miraculeuse, dont il faut enduire le vagin avant le rapport. « Le lendemain, à huit heures, elle m’a appelé pour me dire qu’elle en achetait un tonneau et demi », raconte Fati.
Trois boules, Eau rouge, Courant, Louche qui attrape l’homme… l’essentiel des médications dispensées par Fati sont destinées aux femmes. Car son savoir, explique-t-elle, elle le tient de femmes qui ont répondu d’abord aux besoins de leurs congénères. Aussi, n’a-t-elle rien appris de ce qu’elle connaît à son fils, alors que si elle avait eu une fille elle lui aurait tout transmis. Néanmoins, face aux demandes très pressentes des hommes, elle a dû mettre à leur disposition sur son stand un filtre qui, selon elle, revigorerait leur virilité : le Kan Kan Kan. Mais deux jours à peine après l’ouverture du SAFEM, il n’en restait déjà plus. « Un client a acheté tout mon stock, pour la Libye », explique-t-elle, tout sourire.
Présidente du bureau des femmes de l’APSN (l’Association pharmaco-santé Niger, qui regroupe de nombreux tradithérapeutes), Fati réfléchit avec ses collègues à l’éventualité d’ouvrir une école, à Niamey. Un outil qui leur permettrait de faire perdurer leurs savoirs. Fati « Casser le lit » est certaine que de nombreuses femmes seraient prêtes à devenir ses disciples. Néanmoins, elles devront savoir que pour combler un homme, les remèdes et filtres d’amour ne suffisent pas, et apprendre de leur maître « les différents caprices pour garder les maris à la maison ».
FRANCK SALIN ©Afrik.com

Les conseils de Nafytoo…

Source : Icône/xalima

nafytoo22Le 14 février, la Saint Valentin, la fête de l’amour, est le jour où tous les amoureux prennent conscience de l’importance de leurs sentiments. Aussi, pour ferrer son « plus-que-fort » un tel jour et lui offrir un cadeau digne du génie de la femme sénégalaise, Nafytoo vous plonge dans les abysses des secrets d’alcôves. Découvrez ces merveilles édéniques de la séduction ! Thiouraye : Beaucoup d’hommes prétendent ne pas aimer l’encens. En réalité, ce qui les incommode, c’est la fumée qui se dégage de l’encensoir. Aussi, pour éviter d’enfumer votre chambre et prendre ainsi le risque de le voir déserter les lieux, la mine renfrognée et la libido à néant, évitez de déposer l’encens directement sur les charbons ardents. Il est préférable de mettre deux à quatre cuillères à soupe de cendre sur une partie des charbons rougis, de les tasser avec le dos de la cuillère, avant d’y déposer délicatement votre encens en prenant soin de ne pas prendre du liquide, car c’est ce qui favorise l’apparition de la fumée. Autre possibilité : mettre une cuillère à soupe sur la cendre chaude, recouvrir celle-ci d’un lit de cendres et y déposer l’encens. Les effluves se dégageront progressivement pour votre plus grand bonheur à tous les deux.

MASSAGE : Offrez-lui un massage inoubliable. Actuellement, le massage dans les instituts est très en vogue au Sénégal. Les couples y vont parfois ensemble pour s’abandonner entre les mains d’une experte qui saura dénouer les nœuds de leur corps fatigué, mais aussi les détendre en leur procurant du bien-être. Cela dit, sachez que les mains de l’être aimé sur notre corps ne remplaceront jamais les techniques de massage les plus pointues. Conseils judicieux : éteignez les lampes et disposez quelques bougies pour l’ambiance, puis mettez une musique douce en sourdine. Ensuite, versez quelques gouttes d’une huile de massage parfumée dans vos mains et frottez vos paumes l’une contre l’autre avant de masser votre douce moitié. N’oubliez surtout pas de ceindre vos reins avec le petit pagne qu’il préfère et faites passer tout votre amour dans vos mains en lui parlant d’une voix très douce.

TATOUAGE TEMPORAIRE : Flattez-le et montrez lui à quel point vous tenez à lui en tatouant son nom dans un dessin niché de préférence sur une partie de votre corps inaccessible aux regards extérieurs. De cette manière, il saura que ce message lui est exclusivement réservé. Les hommes n’aiment pas que les autres puissent profiter, ne serait-ce que par le regard, de ce qu’ils considèrent comme étant leur propriété exclusive.

LINGERIE : Usez d’artifices dignes d’une star pour l’événement ; aussi, pourquoi ne pas mettre deux lingeries (occidentale et africaine) pour l’occasion ? Commencez par vous glisser dans une nuisette sexy, enfilez des chaussures à talons (aiguilles de préférence), mettez votre bouche en valeur avec un beau rouge à lèvres, rendez vos lèvres pulpeuses en usant avec modération d’un gloss brillant, sans oublier de faire scintiller votre peau d’une huile parfumée et gourmande. Ultime conseil : avant de vous abandonner dans les bras de Morphée, changez-vous en douce et mettez l’arsenal sénégalais : petit pagne ajouré ou crocheté, perles aux couleurs chatoyantes qui tinteront joliment à chaque mouvement… Versez quelques gouttes de « lalalé » (parfum oriental) entre vos deux oreillers et mettez-en aussi derrière vos oreilles. Résultats garantis. Votre homme se demandera avec ravissement d’où viennent ces effluves envoûtantes et sera enchanté d’avoir une chérie aussi raffinée et experte en matière de séduction.nafytooportrait