Fièrement Sénafricaine

Lors de ce mois du jeune de ramadan, entrecoupé de lointains et courts (fatigants) voyages d’affaires aux antipodes de la planète (Inde et UAE), je me suis ressourcée spirituellement en faisant l’impasse sur le physique (orgie de delicieux plats et boissons du Sénégal : Domoda, Chou cari, Thieboudieune, Bassi saleté, Yassa , Thiakri @ l’ananas facon Nafytoo, beignets du mariage de ma cousine Mariamy , jus de bouille, de Ditakh, ginger , bissap etc. merci Tata Minouche ). Et c’est revigorée (uniquement spirituellement) et alourdie (de quelques Kilos) , que je reprends et le chemin du bureau  et remet la main à la plume ! Retour dans mes Congos d’adoption. Lol.

Ah Dakar ville quasi morte pendant le ramadan tu ne cesseras de m’enchanter , Nostalgique et le vague à l’âme je me remémore la vue sur mer du Radisson pur ravissement pour le regard et l’esprit. Je vous recommande (pour le prochain ramadan) le Ndogou copieux et raffiné  servi au bord de la piscine que j’ai partagé avec mon amie « Comorienne-rencontrée-à-Kinshasa » Nadia. Bref! A déguster de préférence après la dernière prière! Lol!

 Mais N’Dakarou lors de ce voyage , ce fut  d’étonnantes rencontres-retrouvailles avec des créatrices de talents qui chacune habillent ou déshabillent ( clin d’oeil @ Nafytoo) la femme africaine avec une habileté et un gout inouïe. Fidèle à moi même et surtout pour justifier mon addiction au shopping je n’avais dans mes 3 grosses valises vides 2 pantalons et quelques chemises. Heureusement que j’avais précieusement gardé le numéro de Ami Aw Faye, la cousine de ma cousine . Hé oui. Donc ma cousine.  Sous un soleil de plomb, elle est venue me chercher et m’a ouvert la porte de sa boutique au point E, qui je dois le dire m’a vraiment sauvé la vie  Je me suis littéralement jetées sur les tenues en voile de coton, lin et soie bien coupées, faciles à porter et surtout prête à être portées. Apres 1 petite heure, mes choix faits, je suis rentrée me Sénégaliser dans une superbe  création « Rayon de Soleil ». Merci Ami pour ta générosité – Hé Oui j’ai même eu droit à une tenue offerte-! Une fois habillée en Drianké au look local (ramadan oblige) mais sans le sotchou –cure-dent africain- dont étaient affublées toutes les femmes au volant (encore un accessoire du mois de ramadan avec le Cala –Voile de tête-), je fais un passage obligé à la boutique chic Jour J de mon amie et styliste officielle *lool*  Thiané Diagne. Que je retrouve élégante même en plein ramadan ( religieusement correct néanmoins) . Et là plaisir de l’œil  ,avec ses créations en soie aériennes, élégantes et chiquissime  (less is more), un détail rebrode au détour d’un col, perle ou sequin, une manche qui étonne par sa forme, une soie dégradée et perlée avec discrétion et style… Nous devisons de tout et de rien (le ventre vide), une sonnerie de téléphone interrompt notre discussion: allo Viviane!  Agitée, je réalise que c’est Viviane Ndour dont  la musique me tient compagnie si souvent à Kinshasa. Thiané devinant mon impatience me la passe au téléphone et je discute avec la Star (habillée par Jour J) comme avec une vieille amie! Youpi! Merci Thiané!
Ma prochaine Escale (dans la même journée je précise) est vers Soumbedioune, dans le quartier de la Gueule Tapée chez Bamanan Couture, d’Eva Tra qui m’a tant de fois tenue compagnie sur la 2STV  avec son émission « Elles sont toutes belles », son magasin ,décoré avec originalité et simplicité les murs peints aux tons ocres et ornes de motifs arabesques ethniques est le cadre d’exposition idéal des tenues structurées en lin et soie d’une élégance et d’une sophistication irréprochable avec une finition impeccable! Beaucoup de tons neutres, rebrodés (une broderie simple et unie blanc sur noir ou noir sur blance)de motifs originaux et des tenues qui peuvent se mettre jour et nuit . J’avoue je suis séduite! Je pars avec une tenue et j’en commande quelques autres . De retour de Bombay et de Dubai, mes pérégrinations Dakaroises continuent, je cours embrasser ma tante Diouma Dieng Diakhate @ Shalimar Couture (elle n’est plus à présenter n’est ce pas ?) avec mon amie Sabel (un coucou pour ta gentillesse)  et je ressort avec un exemplaire dédicacé de son livre non sans avoir partagé des souvenirs des Congos ( Kin & Brazza). Et oui, elle  m’a  fait écouter quelques notes de Franco. Nostalgique du Congo? Toujours à l‘affut  de nouveautés et surtout de chiffons, je vais chez Indigo la boutique atelier de ma cousine Marie Paule Turpin ou je laisse un Vlisco ramené de Kinshasa et une soie achetée à Dubai. Ses tenues sont parfaitement coupées, simples et faciles à porter. Elles ne s’encombrent d’aucune broderie. Le comble du chic. J’arrive à sortir avec un ensemble jupe à ma taille. Et je remarque que finalement, les broderies bigarrées qui ont fait la réputation et les beaux jours de la mode sénégalaise ne semblent plus séduire les élégantes Dakaroise! Autres temps autres styles! Bon je passe! Emmenée par hasard chez Allure couture par Sabel, je craque pour le style sexy-chic de Sokhna Diop , des mélanges de soie, dentelle et chiffon à damner un saint. Et j’achète et je commande et je me trouve des excuses ( je ne suis pas allée @ Paris depuis 2 ans et bla et bla et bla).. Nabou, commande et tais toi ( je n’achète jamais  rien @ Kinshasa) ! Bon stop j’adore les habits ! J’avoue!
Et enfin, j’ai gardé le meilleur pour la fin: Les Jumeaux et moi sommes reçus comme des princes par Nafytoo et Titi ( sa fille) , nous savourons le agne (déjeuner en wolof) et ensuite Nafytoo m’invite dans son boudoir « le rideau rouge » et me gâte avec des bins bins et bethios luxueux. Ah quand Naboulove se retrouve chez Nafytoo (no comment).. Fous rires, papotages entre filles et surtout sa gentillesse et sa générosité sans égale! Merci Nafytoo. Surtout pour le superbe boubou de Nabou Création aka Nabou Diagne que tu m’as offert ( après mes nombreux bavardages hahahaha) et au passage Nabou a un style coloré, moderne et facile à porter, sans oublier qu’elle m’a ouvert sa boutique à presque 20:00 . Bon ai-je oublié quelqu’un? Ah oui Sally de Jeanne Coiffure (chaleureusement recommandée par Eva Tra) qui m’a fait mes superbes tresses dites américaines .Je suis fière de toutes ces femmes battantes , talentueuses , créatives et indépendantes qui contribuent au rayonnement artistique et humain de mon pays d’origine. Mais cela ne m’empêche pas de revendiquer haut et fort mon Ivoirité, ma Gabonité et mes Congolités! Donc fièrement « Sénafricaine » je suis et je reste. Cependant le grand final de mon voyage a été les retrouvailles inattendues  dans l’avion avec mon vieil ami Youssou Ndour, en route pour les camps de réfugiés Somaliens  avec qui j’ai reconnecté! Que Demander de plus?
© Naboulove 2011