A Fatima, « Esclave a 11 ans »

Chaque week end je prends le temps de lire un ou deux livres et hier en ouvrant la 1ere page du livre témoignage « Fatima esclave a 11 ans » j’étais un peu blasée dans ma tête. Encore une histoire d’africaine maltraitée me suis je dit. Mais au fil de ma lecture, ligne après ligne, chaque mot énoncé , chaque phrase déchiffrée contant les souffrances vécues par Fatima me renvoyait a la douleur que pouvait représenter le fait de naître femme dans certains pays. Et j’ai vécu au long de ce récit le viol de Fatima a 11 ans vendue en mariage par sa tante paternelle,une maquerelle cupide et sans scrupule a un homme riche du moyen Orient. Moi a 11 ans je jouais avec mes amis, j’allais en vacances en Europe, j’allais au collège dans une école internatioNale en Cote d’Ivoire… Fatima si près et si loin de moi, mes larmes ont coulées en lisant ton histoire, secouée par l’injustice du destin qui a fait de toi l’esclave sexuelle d’un mari violent et méchant dans un pays étranger a l’age ou on rêve du Prince Charmant et ou même le premier baiser est Tabou. Fatima le monde t’a force a devenir femme avant l’heure. J’ai vécu dans ma chair tes grossesses a l’ l’age ou j’ecumais les « boums » avec mes copains et ou ma plus grande revolte a été d’essayer d’aller en boite a tout prix. Pendant que je dansais le break dance tu enfantais ,4eme epouse d’un bourreau sans compassion. Tu m’as ouvert les yeux Fatima a la souffrance de nos soeurs qui pour leurs parents, le corps n’est qu’une marchandise, un bien a troquer en échange d’une fortune éphémère. Une vie brisee contre quelques billets. J’ai la nausée en pensant a tout ce que tu as du subir, révoltée mais impuissante. Je t’ai suivi du Niger au moyen Orient , du Nigeria a l’Allemagne , du Togo au Senegal et enfin de la Cote d’Ivoire a la France. J’ai pleuré la mort de ton fils Moussa avec toi. J’ai vécu ton combat pour récupérer tes enfants, ta générosité envers les autres et surtout j’ai admire et respecte ta force et ta ténacité , mère courage que le destin a finit par récompenser. Et ton récit Fatima, ta lutte pour retrouver ta dignité et ton intégrité de femme et de mère, m’ont profondément touchée, car nos destins sont parallèles ( nous avons le même age aujourd’hui) et j’aurai pu être née toi. Mais je suis née Peule mais choyé, aimée et presqu’adulee par une mère a l’enfance triste mais plus heureuse que la tienne qui s’est battu pour que jamais ses filles n’ait @ épouser un homme leur gré et nous a donne une vie merveilleuse. Ton histoire poignante a bouleversée ma conscience d’enfant gâtée et m’a rappelé qu’il y a des femmes et des fillettes tout près de nous qui ont besoin de nos voix pour que cesse ce trafic ignoble. Merci de m’avoir réveillé de la douce torpeur de ma vie bourgeoise pour me rappeler la réalité cinglante infligée a de nombreuses filles d’Afrique.
CopyrigHt Naboulove

4 réflexions sur “ A Fatima, « Esclave a 11 ans » ”

  1. je suis bouleversé par ce livres je l’est lue en deux jours amitié a fatima que de courage dommage pour moussa je suis peiné de voire cette vie de barbarie sur des enfants lydia

  2. BONJOUR j’ai lue votre livre et je vour réspète car des femme comme vous il yen an pas baucous vou pouvét etre fiere de votre parcoure et bon courage pour voutre asociastion je vous donne mon mail chicouard.jean-philippe@orange .fr

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s