CLEOPATRE ET ANTOINE par NabouLove

Damel

CLEOPATRE ET ANTOINE

 Aux amours illicites, illegitimes, illegales, illimitees…

Reine d’Egypte, princesse de la Médina,

Amoureuse de Youssouf de Rufisque,

Youssouf , le bijoutier,

Le joaillier désargenté,

Gardien de l’or, sans ta noblesse.

Coumba, Coumba aux mille grands-pères,

Descendante de Lat Dior[1], d’Alboury[2],

De tous les Bours du Sunugal.

Youssouf, le père de ton enfant,

Traîtresse Coumba,

Perdue dans ta jouissance avec l’impur,

Tu n’as plus ni mémoire, ni histoire, ni lignée,

Traîtresse aux dents de lait,

Et à la peau ébène.

Youssouf , l’homme au phallus d’or,

Youssouf, le teugue,

Youssouf, le père de sa semence.

 

Alors, face à la guerre,

Antoine et  Cleopatre,

Tous les deux,

L’un dans l’autre,

Pour toujours, vous avez choisi de mourir.

 

© Révoltes Nabou FALL 1999


[1] Lat Dior Ngone Latyr

[2] Alboury N’diaye

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s